UD FO 35

L'édito du dernier numéro

À BOUT DE SOUFFLE ?

Chacun d’entre nous en a conscience, le système capitaliste nous amène droit dans le mur : impasse économique, sociale, environnementale et démocratique.

Il serait illusoire, l’histoire est là pour nous le prouver, de penser que spontanément, le système et ceux qui en profitent, se remettent en cause. Au contraire, c’est la fuite en avant, le mensonge, la diversion et la répression à l'encontre de ceux qui dénoncent cette folie et résistent.

Il serait tout aussi illusoire de penser qu’en mettant quelques rustines sur la digue, on échappera au tsunami...

Les inégalités se creusent partout dans le monde, les multinationales se gavent et font la loi. La pauvreté et la précarité galopent. Les violences se multiplient.

Les sectaires et obscurantistes de tous poils se renforcent en Afghanistan comme ailleurs. La pandémie est pour tous ces fossoyeurs un moyen supplémentaire de s’enrichir et de soumettre. Le virus de la peur, de la haine, du rejet, de la division se diffuse.

Face à ce constat, la résignation serait un suicide. Il nous faut au contraire, contre vents et marées, discuter, débattre et donner sens et confiance en l’action syndicale. Réinventer et imposer nos jours heureux comme ont pu faire nos anciens après la barbarie pétainiste et nazie.

Nous avons tracé collectivement cette route lors de notre AG et de notre meeting du 17 septembre. C’est à la fois très modeste au vu des obstacles gigantesques qui nous attendent et pourtant tellement important. Nous préparons la mobilisation interprofessionnelle, intergénérationnelle et intersyndicale du 5 octobre.

Une journée d'action de plus ? À nous de montrer par la grève et par la manifestation que nous ne sommes pas à bout de souffle. À nous « d’imposer notre chance » comme le disait le poète René Char.


"VIVE LA SOCIALE, VIVE LA PENSÉE LIBRE !
VIVE LA CGT FORCE-OUVRIÈRE !"

 

Rennes, le 20 septembre 2021, Fabrice LERESTIF, Secrétaire Général