UD FO 35

ALERTE WEB

 

Alerte web

 

Des sites Internet proposent aux salariés de saisir le Conseil de Prud’hommes en leur nom : Attention arnaque !

Le site laisse à penser que le salarié sera accompagné dans les démarches (notamment administratives par l’envoi de la saisine, de pièces à la partie adverse, au CPH) ……… moyennant le versement d’une somme pouvant aller jusqu’à 400 € !

-----

Nous sommes de plus en plus sollicités à la dernière minute, pour assister des salariés devant le Conseil de Prud’hommes pour des dossiers « indéfendables » :

Pour l’histoire : Un salarié déclaré inapte croit savoir que son employeur dispose de 30 jours pour le licencier. Passé ce délai, il n’a toujours reçu aucun document. Il décide de saisir le CPH pour obtenir ses documents de fin de contrat avec demande de dédommagement via un site internet.

Or, le JOUR DE L’AUDIENCE : Couac !  Le salarié se retrouve seul, paniqué, ce n’est pas ce qu’il avait compris !

Deuxième couac : le site internet s’est trompé de conseil de prud’hommes !

Troisième Couac : il est impossible pour le salarié de demander des documents de fin de contrat car il n’est pas licencié ! [La sanction dans ce cas est la reprise de la rémunération - ce qu’avait fait l’employeur !!]

Seule solution pour ce salarié pour se sortir d’un procès qui n’aurait pas dû être intenté et donc pour éviter la CONDAMNATION POUR PROCEDURE ABUSIVE : Se désister [mais attention l’obtention de l’accord de l’employeur est obligatoire dans ces conditions !!!!]

Conclusion : Rien ne vaut un vrai rendez-vous avec des gens compétents pour apprécier les pièces au dossier avant de se lancer dans des procédures qui peuvent coûter chères au final. Il y va de la crédibilité des salariés déjà bien maltraités !

Le syndicat FO et ses défenseurs sont là pour ça.